Prud’hommes : Le sale coup de l’été

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière, 1 août 2011 :

Il n’est pas nouveau que les politiciens qui gèrent l’Etat profitent de la période des vacances d’été pour faire leurs mauvais coups. Cette année, le sénat a voté une loi instaurant une taxe de 35 euros en timbres fiscaux à partir du 1er octobre à chaque fois que l’on dépose un dossier aux prud’hommes.

Alors que de plus en plus de travailleuses et de travailleurs n’arrivent plus à joindre les deux bouts, cette nouvelle taxe repose une fois encore sur les salarié(e)s. En effet, même si les prud’hommes peuvent aussi être saisis par les patrons, dans la pratique, c’est presque exclusivement les travailleurs qui saisissent cette juridiction lorsque leurs droits ne sont pas respectés. Cette taxe sur la saisine du Conseil des Prud’hommes touche ainsi non seulement les travailleurs, mais elle constitue aussi un nouveau moyen pour dissuader les salarié(e)s de défendre leurs droits.

Tous les militants ouvriers et au delà bien des travailleurs du secteur privé utilisent régulièrement la juridiction prud’homale pour faire respecter les droits individuels des salariés ou faire avancer leurs droits collectifs dans les entreprises. Cette mesure est donc, à double titre, une nouvelle attaque anti-ouvrière, qui vise à faire payer encore et toujours les travailleuses et les travailleurs, tout en cherchant à les dissuader de défendre leurs droits.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :